Que recherchez-vous ?
» » Heurs et malheurs des statues du général Dumas et de son fils Alexandre - Claude-Catherine Ragache
Heurs et malheurs des statues du général Dumas et de son fils Alexandre - Claude-Catherine Ragache
Zoom

Heurs et malheurs des statues du général Dumas et de son fils Alexandre - Claude-Catherine Ragache

Référence - Articles_Dumas
Note moyenne : 0 avis
1.00€

Heurs et malheurs des statues du général Dumas et de son fils Alexandrepar Claude-Catherine Ragache Dans la famille Dumas, il y eut Thomas-Alexandre, général de la R&ea...

Quantité 
+
-
En stock
Ajouter au panier

Description
Notes et avis
Heurs et malheurs des statues du général Dumas et de son fils Alexandre
par Claude-Catherine Ragache

Dans la famille Dumas, il y eut Thomas-Alexandre, général de la République compagnon de Bonaparte, Alexandre son fils, écrivain prolifique père du roman historique, et son petit-fils, prénommé Alexandre comme son père, écrivain éclectique connu essentiellement pour sa Dame au Camélia. Après leur mort, chacun d’eux eut droit à sa statue, et même à deux dans le cas de l’auteur renommé des Trois Mousquetaires et du Comte de Monte-Cristo.
        Mais il en va des statues comme des hommes : malgré leur apparente solidité, elles ne sont pas éternelles et, soumises aux aléas de l’Histoire, de l’idéologie ou tout simplement de la mode, elles disparaissent parfois du paysage où l’on s’était accoutumé à leur présence. Il n’en reste alors qu’un souvenir diffus bien vite estompé, sauf si la Mémoire, compagne de l’Histoire, résiste à cet oubli progressif et parvient à force de ténacité à les rétablir sur leur socle. Ainsi deux des statues Dumas, celles du général à Paris et celle de son fils Alexandre à Villers-Cotterêts, connurent-elles un destin mouvementée…

La suite disponible pour 1 euro...

Retour en haut
Description
Notes et avis

Avis des internautes sur Heurs et malheurs des statues du général Dumas et de son fils Alexandre - Claude-Catherine Ragache (0 avis)

Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut