Que recherchez-vous ?
» » » Dessins de guerre par André Warnod
Dessins de guerre par André Warnod
Zoom

Dessins de guerre par André Warnod

Référence - Note_de_lecture4
Note moyenne : 0 avis

André Warnod, dessins de guerre, présentés par Janine Warnod, éditions Lienart, 2016, 15 euros.


De même que Roland Dorgelès avait toujours la plume à la main pour prendre des notes, même dans les tranchées de Champagne, son ami André Warnod ne quittait jamais son crayon. Mobilisé le 2août 1914 comme Pierre Mac Orlan et plusieurs Montmartrois au 269ème d'infanterie, et bientôt désigné comme brancardier après une attaque allemande particulièrement meurtrière à Izel-lès-Equerchin, il fut capturé en septembre et interné en Saxe dans le camp de Mersebourg. Libéré en mai 1915 grâce à un échange de prisonniers obtenu par la Croix-Rouge, il rapporta de ce séjour forcé en Allemagne de nombreux croquis illustrant la vie quotidienne des prisonniers. Accompagnés de textes et publiés dès son retour dans Le Figaro,ces dessins d'André Warnod furent parmi les premiers témoignages rendus publics en France sur la vie des camps.

Jeanine Warnod, la fille d'André, a publié en souvenir de son père un joli petit ouvrage intitulé André Warnod, Dessins de guerre. Après un bref rappel biographique, on y trouve de nombreux croquis, mais aussi des extraits de lettres envoyées du front à sa fiancée et d'articles publiés dès son retour d'Allemagne.

Voir l'article sur Montmartre en 1914

En stock

Description
Notes et avis

André Warnod, dessins de guerre, présentés par Janine Warnod, éditions Lienart, 2016, 15 euros.


De même que Roland Dorgelès avait toujours la plume à la main pour prendre des notes, même dans les tranchées de Champagne, son ami André Warnod ne quittait jamais son crayon. Mobilisé le 2août 1914 comme Pierre Mac Orlan et plusieurs Montmartrois au 269ème d'infanterie, et bientôt désigné comme brancardier après une attaque allemande particulièrement meurtrière à Izel-lès-Equerchin, il fut capturé en septembre et interné en Saxe dans le camp de Mersebourg. Libéré en mai 1915 grâce à un échange de prisonniers obtenu par la Croix-Rouge, il rapporta de ce séjour forcé en Allemagne de nombreux croquis illustrant la vie quotidienne des prisonniers. Accompagnés de textes et publiés dès son retour dans Le Figaro,ces dessins d'André Warnod furent parmi les premiers témoignages rendus publics en France sur la vie des camps.

Jeanine Warnod, la fille d'André, a publié en souvenir de son père un joli petit ouvrage intitulé André Warnod, Dessins de guerre. Après un bref rappel biographique, on y trouve de nombreux croquis, mais aussi des extraits de lettres envoyées du front à sa fiancée et d'articles publiés dès son retour d'Allemagne.

Voir l'article sur Montmartre en 1914

Retour en haut
Description
Notes et avis

Avis des internautes sur Dessins de guerre par André Warnod (0 avis)

Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut