Err

  •  
  • Services
  • Contactez-nous
  •  

LIRE ET RELIRE

Le grand procès de l'histoire de France - Dimitri Casali

Dimitri Casali

Le grand procès de l'histoire de France. Robert Laffont, 2019. 20 euros.



Depuis de trop nombreuses années,écrire l'Histoire de France semblerait être devenu un exercice obsolète voire illégitime. En effet certains historiens (ou groupes politiques), qui confondent à l'excès recherche historique et engagement militant, ont investi l'Université puis l'Éducation Nationale pour essayer de faire passer l'idée que l'histoire du peuple français ne serait qu'un océan d'indignité. C'est, à l'évidence, une lecture très partiale et partielle des phénomènes historiques. Ce mode de pensée qui poursuit des objectifs essentiellement partisans cherche à couper les enfants (et l'ensemble de la population) de l'histoire de leurs aïeux en les présentant comme des criminels. Dans son dernier ouvrage, "Le grand procès de l'Histoire de France", Dimitri Casali montre que pour mieux effacer des mémoires jusqu'à l'appartenance à une nation, des associations et des organisations militantes instrumentalisent l'histoire de France en lançant des offensives dans les médias qui, pour une partie, relaient leurs propos et leurs actions. Ces militants somment par exemple les autorités constituées de changer des noms de rues ou d'écoles qui leur déplaisent. Ils veulent faire de Clovis, Saint-Louis, Jeanne d' Arc, Louis XIV, Voltaire, Napoléon ou Jules Ferry des personnages qui ne sont plus liés à leur époque mais deviennent des repoussoirs...

Cliquer ici pour voir la suite...

L'été des quatre Rois - Camille Pascal
Camille Pascal : L’Eté des quatre Rois, juillet-août 1830.
Plon 2018, réédition Pocket 2019.

Il est des heures où l’Histoire s’emballe. La Révolution de 1830 en est un bon exemple. En quelques journées d’été surnommées « Les trois Glorieuses » et marquées par une chaleur caniculaire, la dynastie régnante des Bourbons est démise du pouvoir, l’espoir d’un retour à la République balayé, la revanche de la branche d’Orléans jusque là soigneusement écartée du trône enfin consommée. Lors de ces heures incertaines, comme l’indique le titre choisi par Camille Pascal quatre rois sont en présence : du côté des Bourbons, Charles X qui finalement va se résigner à abdiquer, mais de très mauvaise grâce ; son fils le duc d’Angoulême, intellectuellement incapable de gouverner et sujet à des crises d’épilepsie, qui ne régnera que quelques heures sous le nom de Louis XIX ; et son petit-fils le duc Henri de Bordeaux, âgé de 9 ans, que son grand-père accepte de désigner comme l’héritier du trône. Côté Orléans, l’indécis Louis-Philippe, que plusieurs élus républicains et banquiers d’affaire, inquiets d’un possible retour aux excès de la Terreur, sortent de sa retraite bourgeoise et familiale pour lui confier les rênes d’une nouvelle monarchie constitutionnelle...

Cliquer ici pour voir la suite
A propos des ingérences américaines en France (1945-1970)
A propos des ingérences américaines en France (1945-1970)

        L’intervention des Etats-Unis dans la politique intérieure française n’est pas vraiment chose nouvelle. Dès 1918, le président Wilson ne s’est pas privé d’intervenir dans les négociations destinées à mettre fin au premier conflit mondial et dans la signature des catastrophiques Traités de Versailles qui portaient sa marque et ne résolurent en rien la crise européenne née à l’époque.
        Mais à l’issue du second conflit mondial, profitant de l’affaiblissement de la France dévastée par cinq ans de guerre et par des bombardements massifs (en grande partie américains), cette fois ce sont Roosevelt puis Truman qui tentent de dicter leur loi et veulent réorganiser la France et l’Europe à leur idée. Trois livres récemment publiés montrent à quel point ces interventions américaines en France furent puissantes, systématiques et continues de 1945 à 1970, date de la mort du général De Gaulle.
        Dans le premier de ces ouvrages, L’Ami américain, Eric Branca montre que de Roosevelt à Johnson, les présidents successifs des Etats-Unis n’ont eu de cesse de contrer l’influence française dans le monde, et pour cela de combattre l’action du général De Gaulle (voir la note de lecture consacrée à ce livre sur le site de CPHF). Eric Branca met aussi en lumière le rôle trouble de Jean Monet qui incite à la construction d’une Europe sans cesse plus large et libre échangiste, pour le plus grand bonheur des grandes firmes d’Outre Atlantique.
        Le deuxième livre, écrit par Gilles Ragache et intitulé De Gaulle - L’or, le dollar et la France (1940-1970), rappelle comment les Etats-Unis n’ont eu de cesse, à partir des accords de Bretton Woods en 1944-45, d’imposer la suprématie du dollar à travers le monde et en particulier en Europe. Mais il montre aussi comment le général De Gaulle, en créant le Nouveau Franc, en rééquilibrant la balance des paiements et en assurant la souveraineté monétaire de la France, est parvenu à leur tenir tête. Ce que les Etats-Unis lui feront payer cher en 1968…

Cliquer ici pour voir la suite...
La France sous les bombes - Gilles Ragache
Vient de paraître-disponible aux Éditions Economica 49 rue Hericart 75015 Paris, et dans toutes les bonnes librairies.

La France sous les bombes - Gilles Ragache
Gilles Ragache
"La France sous les bombes : Allemandes – anglaises – américaines. (1940-1945)"
Editions Economica. 25 euros.

Depuis des années, Gilles Ragache mène de fructueuses recherches sur l 'histoire de la Seconde Guerre Mondiale en France. Citons parmi ses ouvrages qui renouvellent l' histoire de cette période "La fin de la campagne de France" et "L 'outre-mer français dans la guerre" (Editions Economica). Avec" La France sous les bombes allemandes, anglaises et américaines (1940-1945) " il poursuit son travail de dévoilement historique en nous livrant un tableau d' une réalité trop souvent occultée. Dans un style sobre, il nous rappelle que la France qui a d 'abord subi, au printemps 1940, les bombardements allemands et italiens a reçu, pendant 5 ans, près de 600 000 tonnes de bombes alliées, soit 6 fois plus que le tonnage lancé par le III ème Reich sur la Grande Bretagne.

La suite disponible en cliquant ici
L'ami américain - Eric Branca
« L’ami américain »
Washington contre de Gaulle.
1940 – 1969

par Eric Branca

Dans un livre dense, bien écrit et très bien documenté Eric Branca dresse un tableau édifiant des rapports complexes et souvent conflictuels que la diplomatie américaine a entretenue pendant près de 30 ans avec le général de Gaulle.

S’appuyant sur de nombreuses sources d’archives françaises mais aussi et surtout américaines (dont celles de la CIA) Eric Branca confirme que dès 1940, Roosevelt préfère soutenir le gouvernement de Vichy plutôt que celui de la France libre. Tout au long de la guerre, il n’a de cesse de dénigrer le général de Gaulle et - mis devant le fait accompli - il ne le reconnaîtra officiellement qu’en octobre 1944, soit bien après la Libération de Paris. De même en 1945 et 46, Truman, le nouveau président des Etats Unis qui succède à Roosevelt, ne soutient que fort peu le gouvernement français pourtant confronté aux terribles difficultés matérielles et politiques de l’après-guerre...

Cliquez ici pour voir la suite...

Le livre d’Eric Branca est publié aux Editions Perrin. 23 euros.
Pour les aspects monétaires du bras de fer permanent que les Etats Unis ont livré à la France, nos lecteurs pourront aussi consulter avec intérêt :
« De Gaulle – L’or, le dollar et la France (1940 – 1970) » CPHF Editions. 16 euros.