Err

  •  
  • Services
  • Contactez-nous
  •  

La folle aventure de la langue française - Lorànt Deutsch

(Code: Notes_12_Deutsch)
Ajouter au Panier
La folle aventure de la langue française - Lorànt Deutsch
Lorànt Deutsch
ROMANESQUE
La folle aventure de la langue française
Editions Michel Lafon. 2018.

L’histoire d’une langue peut s’apparenter à une chorégraphie plus ou moins désordonnée : deux pas en avant, un pas en arrière, quelques pas de côté… La naissance et l’évolution de notre langue, que Lorànt Deutsch qualifie de « folle aventure », témoignent des influences multiples que le français en devenir a subies, acceptées ou rejetées au cours de sa longue histoire. Cette histoire linguistique, comme le raconte Lorànt Deutsch, est étroitement liée aux événements politiques, sociaux, culturels et diplomatiques qui ont agité notre pays. Très tôt les gouvernants ont compris que la langue, ciment d’une nation, leur était un auxiliaire indispensable. Ainsi peut-elle être le « fait du Prince » : si nous continuons à parler une langue en partie héritée du latin, c’est grâce à Clovis qui romanisa son royaume pour mieux l’unifier. Et si le français supplanta le latin dans la langue judiciaire, c’est par la volonté de François 1er qui promulgua l’Edit de Villers-Cotterêts en 1539. Il arriva toutefois que certaines innovations imposées par l’Etat soient rapidement abandonnées, faute d’un consensus populaire. Ainsi en fut-il des mesures autoritaires prises par les légistes de la Révolution française pour changer les noms des mois dans le nouveau calendrier officiel et ceux de bien des communes, et même de remplacer « Monsieur » par « Citoyen »…
Car une langue est aussi le produit de l’usage que l’on en fait. L’auteur rappelle par exemple le rôle discret mais important des copistes qui, avant l’invention de l’imprimerie, transformèrent peu à peu la langue écrite pour la rendre à la fois plus pratique et plus lisible. De même poètes et trouvères contribuèrent à répandre dès le Moyen Age la langue romane, véritable ancêtre de notre français moderne qu’ils préféraient au latin.
D’une lecture aisée, l’ouvrage de Lorànt Deutsch foisonne d’anecdotes ayant trait aux emprunts du français à d’autres langues ou aux multiples tentatives pour réformer l’orthographe qui ont jalonné son histoire. On y découvre ou redécouvre les premières œuvres en ancien français, on y croise bien des écrivains amoureux de notre langue ainsi que des grammairiens et des linguistes qui se sont penchés sur sa structure.
Comme toute langue vivante, la nôtre est en perpétuelle évolution, continuant de se nourrir de nombreux apports venus d’horizons divers. Lorànt Deutsch, rappelant que le français par son histoire est une langue d’accueil, dit ne pas craindre pour sa survie. Nous sommes cependant un peu moins optimistes, notamment face à l’invasion du « franglais » et du « globish ». En effet les grands médias, qui de plus en plus deviennent les véritables maîtres de la parole, imposent subrepticement leurs tournures de phrases et leur vocabulaire, mélange de néologismes et de termes anglais. La loi Toubon, qui oblige toute publicité dans les médias ou sur la voie publique à utiliser le français, n’est plus appliquée : combien de films anglais ou américains voient-ils leur titre traduit en français lorsqu’ils sortent sur nos écrans ? Pour ne rien dire de la télévision, qui nous inonde de messages publicitaires d’où le français est très souvent absent.
Souhaitons que l’excellent ouvrage de Lorànt Deutsch, en racontant cette passionnante aventure du français, éveille chez ses lecteurs l’envie de prendre à bras le corps la défense de notre langue avant qu’il ne soit trop tard…