Err

  •  
  • Services
  • Contactez-nous
  •  

L'ami américain - Eric Branca

(Code: Note_de_lecture10)
Ajouter au Panier
L'ami américain - Eric Branca
« L’ami américain »
Washington contre de Gaulle.
1940 – 1969

par Eric Branca

Dans un livre dense, bien écrit et très bien documenté Eric Branca dresse un tableau édifiant des rapports complexes et souvent conflictuels que la diplomatie américaine a entretenue pendant près de 30 ans avec le général de Gaulle.

S’appuyant sur de nombreuses sources d’archives françaises mais aussi et surtout américaines (dont celles de la CIA) Eric Branca confirme que dès 1940, Roosevelt préfère soutenir le gouvernement de Vichy plutôt que celui de la France libre. Tout au long de la guerre, il n’a de cesse de dénigrer le général de Gaulle et - mis devant le fait accompli - il ne le reconnaîtra officiellement qu’en octobre 1944, soit bien après la Libération de Paris. De même en 1945 et 46, Truman, le nouveau président des Etats Unis qui succède à Roosevelt, ne soutient que fort peu le gouvernement français pourtant confronté aux terribles difficultés matérielles et politiques de l’après-guerre.

Mais dans un chapitre passionnant et comportant de nombreux aspects nouveaux, intitulé « Les arrière-cuisine de Jean Monnet », Eric Branca révèle surtout que Monnet a toujours joué un rôle important, conforme aux intérêts des Etats Unis et sourdement hostile au général de Gaulle. Jean Monnet dont Branca rappelle que dès 1926 il fut promu vice-président de la banque américaine Blair and Co. Et comment avec René Pleven puis Robert Schuman il n’a cessé de défendre pendant toute la IVe République le libre échange absolu et la construction d’une Europe fédérale largement arrimée à l’économie et aux options militaires des Etats-Unis. Il précise aussi les liens étroits tissés entre Monnet et John Foster Dulles ainsi que son frère, Allen Dulles qui deviendra rapidement directeur de la CIA.

Au fil des chapitres, Eric Branca nous informe aussi sur les innombrables intrigues menées contre le général de Gaulle au moment de la guerre d’Algérie, pendant laquelle la CIA soutient aussi bien le FLN algérien que l’OAS. De même qu’en 1968, elle soutient les contestataires, pourvu qu’ils affaiblissent le Général. Enfin au cours d’un long épilogue d’une trentaine de pages Eric Branca brosse à grands traits la politique des successeurs du Général, de Valéry Giscard d’Estaing à Nicolas Sarkozy, et comment ces derniers furent pratiquement tous dans la ligne « atlantiste » et libre échangiste tant souhaitée par les Etats-Unis.

Un livre à lire et à faire lire afin de mieux comprendre l’influence des Etats-Unis sur le monde actuel.

Le livre d’Eric Branca est publié aux Editions Perrin. 23 euros.
Pour les aspects monétaires du bras de fer permanent que les Etats Unis ont livré à la France, nos lecteurs pourront aussi consulter avec intérêt :
« De Gaulle – L’or, le dollar et la France (1940 – 1970) » CPHF Editions. 16 euros.