Err

  •  
  • Services
  • Contactez-nous
  •  

De la bataille de la Marne à l'Armistice - Patrick Deschamps

(Code: Note_triomphe)
Ajouter au Panier
De la bataille de la Marne à l'Armistice - Patrick Deschamps
  • De la bataille de la Marne à l'Armistice - Patrick Deschamps
  • De la bataille de la Marne à l'Armistice - Patrick Deschamps
  • De la bataille de la Marne à l'Armistice - Patrick Deschamps
De la bataille de la Marne à l'Armistice
La Guerre 1914-1918 en bandes dessinées aux Editions du Triomphe, collection Le Vent de l'Histoire
5 tomes écrits par Patrick Deschamps et illustrés par Guillaume Berteloot

Les éditions du Triomphe ont consacré plusieurs titres à la Grande guerre. Après deux volumes fort bien écrits et dessinés par Philippe Glogowski en 2006 et 2008, voici cette fois cinq volumes dus à la plume de Patrick Deschamps et au crayon de Guillaume Berteloot. Le projet est ambitieux, car il s'agit de raconter la Première guerre mondiale sous tous ses aspects : politiques, diplomatiques, militaires, économiques et bien entendu humains. Le lecteur est tout à tour entraîné dans le secret des cabinets ministériels, au sein des états-majors et du GQG, dans les usines d'armement, mais aussi sur le terrain où les hommes s'affrontent au cours de combats meurtriers. Tous les fronts sont visités, ceux de métropole comme ceux d'Orient et de Russie. Vue à la fois du point de vue des Alliés et de celui des Allemands, la guerre apparaît dans toute sa violence et sa complexité. On croise au fil des pages les principales personnalités qui ont influé sur le déroulement du conflit, tels les militaires Joffre, Foch, Pétain ou Galliéni, les politiques comme Poincaré, Messimy ou Clemenceau, les industriels comme Louis Renault ou Bréguet. Mais on y découvre également des hommes tout aussi importants, peu ou prou tombés dans l'oubli : ainsi le capitaine Painvin, qui réussit à plusieurs reprises à déchiffrer les codes secrets allemands, permettant ainsi d'anticiper des attaques et d'éviter le pire à nos troupes. Ou encore le colonel Duval, qui mit en place la 1ère division aérienne et modifia avec succès la tactique de l'aviation en préconisant la concentration des appareils en escadres. Le cinquième volume, " Rothondes, le wagon de l'armistice, 1918-1940", ajoute une dimension nouvelle aux quatre premiers en conduisant le récit jusqu'à la signature, dans la même clairière, de l'armistice de juin 1940, et en établissant ainsi un lien entre les deux guerres mondiales du XXème siècle.Avec précision, les dessins de Guillaume Berteloot illustrent de façon très vivante le texte bien documenté de Patrick Deschamps.

Verdun va-t-il disparaître des programmes d'histoire et ainsi de la mémoire des générations à venir ? En effet, dans le dernier Bulletin Officiel de l'Éducation Nationale, au programme de la classe de 1ère G, le thème 4 sur la Première Guerre mondiale donne pour instructions de faire étudier pour l'année 1916 : " La bataille de la Somme", sans mentionner celle tout aussi coûteuse en hommes mais victorieuse de Verdun... On peut s'étonner de cette omission d'autant plus que pour l'année 1918, il est conseillé d'étudier " la dernière offensive allemande" de mars 1918. Là encore, les textes ministériels choisissent d'ignorer l'offensive victorieuse des Alliés en juillet-octobre 1918 tout comme la signature de l'armistice et la victoire finale si chèrement payée.